11 leçons que j'ai apprises de mon expérience avec un couple échangiste

Sexbadoo par Sylvie

J'ai appris à assumer mes désirs

Avant, j'étais tout timide rien qu'à l'idée d'embrasser une nana.

Quand j'ai commencé à coucher avec une femme pour la première fois, je ne savais clairement pas comment m'y prendre.

Et de fil en aiguille, j'ai commencé à prendre les devants et à assumer ce que je voulais.

Je suis un fan de fellation et au début il était très difficile pour moi de dire à une femme de m'en faire une. Je subissais un peu le rapport sexuel en attendant qu'elle prenne l'initiative.

Désormais, je n'ai plus honte de ce dont j'ai envie et j'assume pleinement. Quand je veux une chose, je le lui dis clairement sans passer par quatre chemins.

J'ai repris confiance en moi

Jeune, j'étais plutôt quelqu'un de réservé et n'osais pas forcément dire « non ». Je me laissais souvent marcher sur les pieds et veillais à faire plaisir à tout le monde.

Quand je parlais, c'était comme si ma parole n'avait pas de grande valeur et il suffisait que quelqu'un me contredise pour que je lui donne raison.

J'avais également du mal à parler aux inconnus dans les soirées.

Mais mes expériences au sein de clubs échangistes ont clairement changé la donne.

Quand tu passes la nuit dans des clubs échangistes, l'échange se fait très naturellement.

Et tu te dis finalement que si tu as réussi à coucher avec la femme d'un inconnu c'est que tu es quand même capable d'aborder des inconnus…

J'ai appris à parler à tout type de personnes

Dans les clubs échangistes, il y a une grande diversité de personnes. Du cadre supérieur à l'ouvrier dans le domaine du bâtiment.

C'est un lieu de rencontre où des gens ne se seraient peut-être pas croisés dans la vraie vie.

Et dans un monde où il est de plus en plus difficile de se parler en vrai, à cause des réseaux sociaux notamment, avoir la possibilité de parler à quelqu'un qui a l'âge de ta mère ou qui aurait pu être ton PDG te permet d'apprendre à t'adapter à tout type de situations et de personnalités.

Je continue d'aimer ma meuf mais j'en suis détaché

J'ai la chance de ne pas être jaloux par nature.

Mais tout de même, j'avais souvent peur que ma femme me quitte.

C'est clairement une personne qui compte beaucoup à mes yeux, mais il arrivait parfois que mon grand attachement envers elle m'aveugle.

Ainsi, lorsque dans certaines soirées je voyais ma femme dans les bras de quelqu'un d'autre c'était assez difficile pour moi au début.

Puis je me suis habitué et maintenant même si je l'aime je me dis que si on se quitte ce n'est pas la fin du monde.

J'ai fait de nouvelles rencontres

Un club échangiste, c'est avant tout un lieu de rencontre.

Ce n'est pas parce que ce sont des relations éphémères que l'on ne peut pas tisser du lien.

En rentrant du travail, il est parfois difficile d'aller à des soirées car c'est toujours un peu la même chose : on te demande ce que tu fais dans la vie, les mêmes questions reviennent, les mêmes types de personnes, ce qui finit par être lassant à la longue.

Les clubs échangistes m'ont permis de rencontrer de nouvelles personnes qui sont devenues des amis.

Je sais comment parler aux femmes

Lorsque tu t'habitues à parler aux inconnues dans des clubs échangistes, tu apprends à les connaître.

Derrière certaines femmes qui en apparence sont timides se cachent parfois de vraies tigresses.

Cela m'a aidé dans ma vie de tous les jours, notamment dans ma compréhension de ce qu'elles désirent.

Les femmes ont autant de désirs que les hommes, c'est juste qu'elles les expriment moins de peur de passer pour des salopes.

Alors en tenant compte de ce que j'ai vécu, je peux fire maintenant que je sais parler aux femmes.

J'ai appris à sortir de ma zone de confort

Quand on a l'habitude d'avoir la même routine, faire les mêmes trajets, coucher avec la même femme, on s'installe un peu dans le petit train-train quotidien.

On se dit que quand on aura le temps, on pourra toujours faire le voyage de nos rêves, voir cet ami qui nous manque tant ou tout simplement choisir au restaurant un autre plat que celui que l'on prend d'habitude.

Sortir de sa zone de confort est important pour se sentir vivant.

Et aller dans un club échangiste, c'est clairement sortir de sa zone de confort. Quand on a fait ça, on apprend à aller au delà de nos acquis.

Je sais écouter davantage

Les gens aiment parler d'eux.

Parfois, on croit que pour avoir une bonne discussion il faut toujours parler, monopoliser la parole, être intéressant et drôle.

Mais les gens ont eux aussi leurs problèmes et ont eux aussi des choses très intéressantes à raconter.

Coucher avec la femme de quelqu'un d'autre n'est pas anodin.

Alors pour que tout se passe bien, beaucoup de communication est nécessaire.

Sache que même si tu appréhendes les rencontres en club échangiste, il y a aussi de l'autre côté des personnes dans le même cas que toi. Et en les écoutant, tu les mets en confiance.

Je peux donc facilement mettre les gens à l'aise dans la vie de tous les jours.

Je n'ai plus peur de l'échec

Avant d'aller en club échangiste, je me posais beaucoup de questions : vais-je être endurant ? Vais-je être performant ? Va t-on me critiquer sur la taille de mon pénis ?

Au fur et à mesure que j'y allais, ces questions se faisaient de plus en plus rares et je n'y allais que pour une seule raison : m'éclater.

Je suis devenu davantage moi-même

Tous les jours nous portons des masques. Avec notre famille, avec nos amis et surtout avec nos collègues.

Et parfois, il est difficile de lâcher prise et de ne pas jouer de rôle.

Faire semblant d'être quelqu'un d'autre que soi peut être usant à la longue.

Dans les clubs échangistes, j'ai l'occasion d'être moi-même et ça, ça n'a pas de prix.

Je sais ce qu'aiment les femmes

Beaucoup de femmes n'osent pas assumer leurs désirs de peur d'avoir l'air de filles faciles.

Mais lorsque l'on voit des femmes dans des clubs échangistes, on se frotte à la réalité, et la réalité est tout autre.

On se retrouve face à des femmes qui assument pleinement leurs désirs et n'hésitent pas à être actives.

En tenant compte de cela, je me rends compte que les femmes sont bien plus coquines que je ne le croyais.

Présente moi les femmes coquines